L’EPT continue sa progression | Après l'Espagne, direction l'Est
L’EPT continue sa progression

European Poker Tour : après l'Espagne, direction l'Est

L’European Poker Tour, ou EPT pour les intimes, c’est un petit peu le Graal pour tout joueur de poker. Il fait partie, avec le World Poker Tour et les World Series of Poker, des 3 tournois les plus prestigieux de la planète. Et rares sont les personnes à disposer de la fameuse « triple couronne », à savoir une victoire dans chacun de ces 3 évènements. L’European Poker Tour est toutefois plus intéressant pour nous, car il se déroule en Europe et une participation à une de ses étapes paraît donc plus accessible que dans les autres tournois se déroulant plutôt du côté des Etats-Unis. En ce moment-même, du 20 août au 1er septembre, c’est à Barcelone que les meilleurs joueurs européens s’affrontent, avant de se retrouver à Sotchi, en octobre, pour la cinquième des 6 étapes du show.

Revenu après avoir été annulé

Autrement dit, nous n'en sommes qu'à la mi-saison de l'European Poker Tour, mais déjà le succès est au rendez-vous pour cette édition. Car tout n’a pas toujours été rose pour le plus gros tournoi européen de poker. Organisé par PokerStars, celui-ci avait tout bonnement disparu lors de l’année 2017, pour être remplacé par des tournois estampillés de la firme au pique rouge, les PokerStars Championship et PokerStars Festival. Mais face à la perte d’affluence de ceux-ci par rapport à l’EPT, PokerStars annoncera le retour de l’ancienne formule dès 2018. L’Asia Pacific Poker Tour et Le Latin American Poker Tour, autres gros tournois de la planète qui avaient eux-aussi disparu, sont également concernés par cette renaissance.

Il a donc fallu relancer la machine et, si l’année 2018 était reparti sur des bases solides, cette édition 2019 est clairement celle du retour aux affaires pour l’European Poker Tour, aussi bien en termes de participation, de prize-money que d’intérêt médiatique. Une nouvelle étape a d’ailleurs été ajoutée au programme, avec l’Open de Madrid, qui s’est déroulé du 22 au 30 juin dernier. C’était la première fois depuis 2011 que l’EPT faisait une halte dans la capitale espagnole. Ce tournoi supplémentaire est donc une preuve en plus de la popularité de nouveau croissante de l’EPT, même si on est encore loin de son apogée, quand celui-ci rassemblait pas moins de 13 dates de 2009 à 2011.

De l’Ouest à l’Est, toute l’Europe est concernée

C’est donc à Barcelone que le tournoi s’est déplacé aujourd’hui, avec plein d’animations et d’évènements différents, avant le Main Event qui commencera le 25 août. Car l’EPT, c’est aussi ça. Ce n’est pas uniquement un tournoi principal, mais aussi plein d’autres activités annexes pour occuper le joueur de poker pendant son temps libre. A Barcelone, cela se traduit notamment par une fête spéciale organisée le 25 août avec dégustation de mojitos, de jambon cru et de churros, le tout en musique, pour une immersion dans la capitale de la Catalogne.

Pour tout membre ou futur membre de la Team BPOPK, participer à une étape de l’European Poker Tour serait une consécration, mais la route pour s’y qualifier est longue et semée d’adversaires redoutables dans les tournois satellites de PokerStars. La plupart de nous se contenteront donc des diffusions des tournois sur Twitch pour suivre en direct les parties et observer les jeux, les stratégies et les comportements des meilleurs joueurs du Vieux Continent.

Photo par PokerStars Live/Tous droits réservés

Légende : Sotchi, où tout avait recommencé en 2018

Mais pour ceux qui voudraient tenter leur chance pour les prochaines étapes, sachez que celles-ci auront donc lieu à Sotchi, du 4 au 13 octobre, lieu de renaissance de l’EPT l’an passé et qui a déjà accueilli une étape en mars dernier, et à Prague, du 6 au 17 décembre pour tenter de gagner le jackpot avant les fêtes de Noël. Après la chaleur de l’Espagne, c’est donc dans la froideur russe et tchèque que se dérouleront ces deux dernières compétitions. Avec là-encore des moments marquants comme la présence du fameux Chris Moneymaker en Russie ou la possibilité de jouer à des Cash Games déroutants dans l’hôtel Hilton de Prague. L’European Poker Tour est bel et bien de retour, et que l’on y participe ou pas, il faut s’en réjouir.

Photo à la une : credit PokerNews

Team BPOKP - 29 août 2019