Compte invité
Jeudi 4 Juillet 2024 par Charlie Bpokp   |  Lu 741 fois
Ils aiment cet article

Hello les amis

 

Cela faisait longtemps !

L’été arrive bientôt (enfin on croise les doigts)…

2024 marque une grande année pour moi : 20 ans de mariage !

Et pour fêter cela quoi de mieux qu’une destination ensoleillée et inconnue où madame profitera et où je pourrais jouer aux cartes…

Direction Marrakech ! La team W organise son festival.

Détenteur d’un package, cela facilite les choses : on choisit bien à l’avance son jour de jeu et le programme du festival et des excursions.

Au passage, c’est la première fois qu’on prendra l’avion (et pourtant on a voyagé !) et mon fils en profite pour nous accompagner.

 

Mardi 18/05 Lyon St Exupery - embarquement très facile.

Madame n’est pas des plus à son aise en avion mais elle gère très bien.

L’arrivée en terre marocaine est quelque peu déroutante. Pour vous résumer cela, je dirais: «c’est un joyeux gros bordel »

Les taxis pullulent, conduisant véritablement n’importe comment. Les scooters te doublent de chaque côté, sans casque, à 2 ou 4 sur un même 2 roues. Des calèches cohabitent aussi sur ces routes, parfois Grands Boulevards goudronnés lisses, parfois pavés. Whaou…où sommes nous?

Le camp de base 

J’ai loué un appartement: autant se réserver un espace calme et intime. L’immeuble est gardé en permanence par un gardien au moins on est sécure pour la nuit.

On rejoint les copains arrivés le matin au restaurant. Petit endroit discret où les tajine sont succulentes, l’accueil est très chaleureux.

Oui, le Maroc est très accueillant et ses habitants d’une gentillesse encore jamais vue pour moi jusque là. Toujours souriants, disponibles et très respectueux. Chez Mmima…

 

Mercredi 29/05

Inconscient que je suis, j’ai loué une voiture. 

Se confronter à cette jungle urbaine, cela s’avère plutôt cool… Faut avoir les yeux partout et s’imposer à chaque intersection 

Direction le Casino de Marrakech

Ambiance de fête : music, poolparty, alcool…bref la fête est déjà bien installée et le festival n’a démarré qu’hier !!!

Nous avons prévu notre soirée : repas dans le désert d’Agafay. Excursion très simplement organisée par (c’est pas de la pub) Get your Guide. Transport À/R depuis le casino ( plus simple pour garer la voiture car j’ai pas vu un seul parking autrement), visite d’une coopérative tenue uniquement par des femmes qui transforme les noix d’argon en différent élément, soit pour la cosmétique, soit pour l’alimentaire. Et puis après le désert. Et la, je prends une claque visuelle : la beauté de ce désert de pierres et de rochers est exceptionnelle ! Bien sûr, nous sommes sur un gros piège à touristes : tour en chameau ( façon manège à chevaux pour enfants) et tour en quad (à la queue leu leu) mais le décor est grandiose.

Le soir tombé avec son couché de soleil manqué à cause de la brume, nous prenons place sous des tentes typiques, assis comme les berbères.

Au menu: soupe aux lentilles, tajines légumes, couscous poulet, pâtisserie et le thé. Ce fameux thé à la menthe, ou juste le service est un spectacle à lui seul. Autour des feux allumés, des musiciens se mettent à jouer, les gens se mettent à danser dans une sorte de trance 

C’est festif, les barrières de cultures et de langues sont brisées 

Nous nous retournons pour contempler un cracheur de feu, jonglant aussi avec les flammes 

Joyeux anniversaire de mariage ma chérie !

 

L’ambiance du minibus est assuré par notre guide et d’autres passagers : les chants (très faux) résonnent presque aussi fort que l’autoradio poussé à fond…

Mais il faut aller dormir, demain c’est le Main

 

Jeudi 30/05

Reposé et remis de mes émotions de la veille j’arrive vers 10h au casino

Il fait déjà chaud, et l’affluence est déjà importante.

J’ai déjà registré la veille et heureusement ! Il va falloir s’attendre à un grosse affluence sur ce festival…déjà des petits grains de sable dans l’organisation apparaissent : beaucoup de monde attend et pas assez de caisse

Je reste dans ma bulle et attend tranquillement.

On croise les copains, les copains de clubs, les copains des copains…des wip, des regs, des pros…des Team Pro !! Allez un Team Pro à table svp…

Midi le shuffle est donné par Gus Hansen, vieux briscard du poker et nouvel arrivé chez W

On démarre bien car mon Q9s défendu en BB trouve un magnifique brelan 9 turn, pour finir full river mais Nanou (du P@l) fold très naturellement 2 beaux As.

Ce sera mon plus beau coup, car je n’ai vraiment rien eu à me mettre sous la dent pour monter du jeton: désert de cartes ou coup improbable poncent mon stack. Je rend les armes un peu avant 18h, ou mon open all-in est insta call par la SB avec ATo. Même si un double draw s’installe au flop, rien ne me sauvera.

Fin d’un main anecdotique, frustré de jeu et de plaisir…

Je regarde donc pour jump sur d’autres tournois : tout est full. Quelle déception !

On passe donc le temps au bord de la piscine et puis je rentre en famille. Le fiston aussi est déçu: 2 mains jouées dans un turbo et plouf…Out 

 

Vendredi 31/05

J’ai décider de ne pas jouer aujourd’hui. La frustration de la veille n’est pas digérée, et puis j’ai envie de visiter Marrakech. Direction le souk, la Koutoubia et la place Jemaa El Fna. Peu de monde, eh oui c’est vendredi jour de prière ici.

Quelques étales très colorés de multiples fruits nous attirent, les ruelles étroites de la médina nous aspirent. Un autre monde, un autre univers: l’art artisanal marocain se décline sous nos yeux de touristes: les cuirs, les pierres, les métaux, les étoffes, les peintures… Quel régal pour les yeux, et ces odeurs particulières nous transportent de petites échoppes en petites échoppes, et plus nous avançons, plus ces ruelles rétrécissent et se délabrent. Le centre de la médina choque nos yeux de cette misère inhabituelle pour nous. Ailleurs j’aurais peur… mais pas ici. Non, les gens nous saluent, proposent du troc et du marchandage (car oui il faut tout négocier ici), nous invitent à rentrer goûter et essayer…Les prix sont très attractifs, on se sent riche ici.

Un restaurant très bien côté (Kui Zin) nous accepte pour le déjeuner en roof top. Vue imprenable sur cette misère environnante, mais où les gens semblent heureux 

Le repas est copieux : samosas, tajines et couscous remplissent nos estomacs, et l’addition laisse mon banquier serein.

La fin de journée se terminera autour de la piscine du Casino. Avant d’aller au lit, petit tour au desk pour essayer de s’inscrire… le main vient de battre un record d’entrées et il reste encore le dernier day1 turbo… Quelle réussite, mais à côté le casino est tellement plein que l’attente refrène mes envies de jouer. Mon fils, Ugo, a réussi à s’inscrire sur le Monster de samedi…

Moi j’irais visiter les jardins Majorelle demain 

 

Samedi 01/06

Je vous passe le bordel du Casino, partagé entre  la ferveur des joueurs en lice et des bustes décidé à vider le bar, le tout entouré des joueurs locaux cramponnés aux machines à sous et autres tables de blackjack ou de cashgame

Ça crie, ça hurle dans des effluves d’alcools distillés et d’autres fumées de tabacs…

Les places extérieures sont prises d’assaut tant sur le parking que sur les transats…

Marrakech c’est la folie, est encore plus la nuit.

Dans ce capharnaüm on s’offre un moment de détente au spa du Resort ES Saadi: bain à jet, sauna et hamam aux herbes, massage dans un calme relaxant. L’oued du bonheur et de la sérénité.

Après ce bon moment, direction les jardins de Majorelle: pause fraîcheur , coupure sonore. Les chants des oiseaux vous accompagnent le long de ces belles allées verdoyantes.

Petite balade en calèche, ou dans le respect d’une parole donnée, notre cocher nous a attendu le temps de la visite.

Passage au Casino: les inscriptions pour le Mystery Sunday de dimanche midi sont ouvertes. Allez hop on y jump !

Retour à l´appart : la finale de la ligue des Champions en arabe c’est pas commun !

 

Dimanche 02/06

J’arrive à 10h au casino. La file d’attente est déjà bien remplie, les tournois du jour presque full, en tout cas le MS est bien complet lui… 500 joueurs… (Record du main battu 2700 entry)

Je me mets dans ma bulle, assis dans les magnifiques couloirs du resort. Femme et fils arriveront plus tard. Petit tour à la piscine, mais il est presque midi.

La salle du main semble encore plus bondée, on a à peine la place de reculer sa chaise, les croupiers galèrent à se faufiler de tables en tables. Ils sont exténués: des erreurs de deal, de comptage, de retour…

De mon côté, la table est magnifique : l’aggro est à ma droite, les passifs à ma gauche.

L’affrontement contre ce joueur agressif se prolonge tout au long dé l’après-midi : pas de repos pour mes BB. Systématiquement il raise 3x… C’est pas encore le bon spot…

Un open  2x de l’UTG, min raise HJ, 3bet-shove du bouton et je découvre 2 beaux rois en BB…

On envoie tout au milieu (je couvre le bouton) et nous voici au HU…TT en face qui bust 

On prend l’avantage sur la table… je calme l’affreux de droite sur un beau bluff river, l’ampute de près de la moitié de son stack sur un coup en bataille de blind et je le finis sur un board AJ3 xx quand sa double paire A3 part all-in PF face à mon AJ…

Highest stack 240k, soit 2 avg…on est bien, très bien même ! Je pense à boire et manger à la pause… Pas d’erreurs, je reste focus !

120 joueurs lefts, 71 itm… fait pas de bêtises Ludo

La table casse… je m’y attendais, je suis prêt à la bagarre.

Cette nouvelle table est plus compliquée: 2 gros stacks espagnols à ma gauche. Je compte, j’en couvre un… Allez focus…3♦️♥️en SB pour un HU ? Je limp il raise 3x, je call.

Flop 3♠️7♦️J♦️

Je Check call le c-bet pour 1/2 pot

Turn x pour check/check

River 9♦️

J’hésite un moment entre un check-call ou un bloking bet… j’opte pour la 1ere option : il show 8♠️T♦️… aïe Down env 120k

Ce même joueur claque un monstrueux bluff sur l’autre espagnol : le voilà énorme !

Derrière j’open A4s et paye le all in QTo de cet espagnole en mode survie… Boom il prend double paire flopée sans souffrance 

On tombe à 100k

Un nouveau joueur arrive à ma droite, et remporte directement un gros coup contre l’espagnol survivant et un autre joueur 

Les blinds augmentent, mon stack fond… Je navigue entre 13 et 17 bb… compliqué 

Et puis, en bvb, sur une agression à 3x, je décide de shove 33, insta call AJo… l’As direct, fin du bal et 97ème place.

Pas de regrets sur ce dernier tournois, that’s poker !

Je rejoins des amis à la piscine, rencontre avec la team belge l’ami Will et Bernard, Z-chance et Shishi sont là aussi. On trinque et on se donne rdv en Octobre…festival Team BpokP et son Grand Live !

Cat, Bruno, ma femme et moi décidons d’aller manger au Kiss-Ko, juste en face du casino : je vous le recommande. Cuisine à tomber par terre, ambiance assurée par un chanteur accompagné par un violoniste, cocktail sans alcool incroyable !

Retour au casino… le fiston est toujours in dans son tournois, claque des coups magnifiques.

Il finira 12ème et ITM. Bravo fiston !

Ce casino qui se déshabille des décorations W aussi vite qu’un croupier riffle les cartes… Ça sent la fin

 

Lundi 03/06

Le festival est terminé, tout a été démonté et il ce festival vivait ses dernières heures à Marrakech.

On passe l’après-midi au bord de la piscine de l’hôtel de nos derniers potes encore présents.

Jeux de cartes inconnus,ça change un peu !

Le soir, retour sur la place Jemaa El Fna: rassemblement de calèches (ça pue le crottin de cheval), la place est noire de monde.

Jeux pour touristes, tatouages au henné ou tresses, chants et musiques locales assourdissants…Les fameux dresseurs de serpents (10€ la photo), les dresseurs de singe (attention il vous saute dessus, et vous réclame des sous… et encore plus si vous les filmez !!- encore 10€ !)

Les filles font les boutiques et on cherche à manger. Il est près de 22h, demain c’est le départ, alors on cherche à manger un dernier couscous… Nous finirons chez Chaabi, juste à côté de la place. Restaurant classique, pas de chichi dans la pure tradition marocaine. Un régal pour nos papilles ! Les 472 dirhams aux quels on ajoute 50 pour le service sont irréalistes !

Voilà les amis, un petit résumé de ma semaine, j’en ai pris plein les yeux (et les oreilles) et vraiment je vous conseille la visite de ce pays.

Il n’est pas certain que ce festival soit reconduit l’année prochaine, car la place se fait rare pour accueillir autant de monde, et je pense que beaucoup de joueurs sont repartis déçus.

Pour ma part, je vous donne rdv à Namur en octobre !

Ludovic Tokarzewski aka Lulu 

Le 04 juillet 2024.


Commentaires